contact-news  photos  video-mp3  bio.FR   bio.EN   bio.ES  discography  history   presse   friends   dates   home 

JEAN-LOUIS MAHJUN :

 

 

I BIOGRAPHIE:

.......... De Jean-Louis Lefebvre à MAAJUN
.......... De MAAJUN à MAHJUN
.......... Baby sitter chez CBS
.......... De Pathé à Vogue
.......... Giroux-Mahjun et Austin (Texas)
.......... Origine du nom MAAJUN

A) DE JEAN-LOUIS LEFEBVRE A MAAJUN :
..........................................................

Jean-Louis Lefebvre aborde la musique progressivement. Au lycée, en troisième, il était guitariste de son premier groupe de rock "Ultrasons" dans lequel il ne chantait pas. Puis il a commencé à faire les choeurs et a pris goût au chant. En 1971 alors qu'il est étudiant en Anglais et surveillant dans un lycée, il enregistre son premier album avec son groupe MAAJUN: "Vivre la mort du vieux monde" où il est bassiste et chanteur. Ce 33 tours hétéroclite et explosif est intéressant quant à son mélange de source d'inspirations. Une tournée Saravah, où il accompagne Pierre Barouh et Jean-Roger Caussimon comme bassiste, le décide à abandonner études et lycée pour se consacrer entièrement à la musique.

B) DE MAAJUN A MAHJUN :
................................................ L'année suivante, Maajun se sépare et donne naissance à un nouveau groupe Mahjun qui enregistre deux albums chez Saravah, sans titre particulier que l'on distinguera par le premier morceau de la face A: En 1973 "Le jus de la figue" et en 1974 "Fils à Colin Maillard" . Dans ces deux albums, Jean-Louis Lefebvre est crédité desviolons, flûte, guitares et chant et accompagné par Jean-Pierre Arnoux, Daniel Happel qui le suivront durant de longues années. Etant le seul groupe chez Saravah, Mahjun accompagnera des artistes maison comme David Mc Neil , Areski / Fontaine, Jacques Higelin, Jack Treese. Dans les années 75/76 , à la suite de 14 concerts en Angleterre et grâce à leur saxophoniste américain, Jim Cuomo, qui prétendait qu'ils étaient "famous en France", ils furent surnommés " Happy French Band " par la presse anglaise, titre qu'ils conserveront pour le quatrième album paru sur un petit label. Jusqu'à présent, les 4 premiers albums ce sont peu vendus.

C) BABY SITTER CHEZ CBS :
................................................. En 78-79 commence la période CBS pour 3 albums. Le premier, " Par les temps qui courent " sort en 1979 avec 2 superbes instrumentaux: "Pikine ze Fideule" et "La bru d'Edwige". Cet album ne rencontre pas le succès mérité. En 1980 , c'est l'album de " Baby sitter " qui reste l'unique hit de Mahjun alors que CBS avait préféré "l'électronique". Le titre "Baby-sitter" s'est retrouvé‚ dans le hit-parade RTL six mois après la sortie du disque. Ce fut alors les passages télé chez Drucker et Collaro. Ce succès éclipsa Mahjun de la scène car les grands tourneurs désiraient le soutien de la maison de disques qui ne l'accorda pas et opta pour travailler sur le tube et non pour une tournée. Quant aux centres culturels, ils pensaient que Mahjun‚ était devenu une trop grande vedette pour eux. Un dernier album en 1982 chez CBS " Un homme sur deux c'est une femme " s'est ressenti de cette absence de scène durant deux années, c'est aussi le premier LP intitulé : Jean-Louis Mahjun. Pour compléter cette période CBS, il faut signaler la sortie d'un 45 tours : " Sondage express " et " Petit déjeuner " en 1981 dont les titres ne se trouvent sur aucun des trois albums. Deux autres 45 tours ont été extraits des deuxième et troisième albums CBS. Durant cette période, François Duché, aux claviers, a rejoint les fidèles que furent Jean-Pierre Arnoux et Daniel Happel. Le départ de chez CBS fut occasionné par le désaccord sur le choix du titre de la face A du 45 tours extrait de l'album. Mahjun désirait y mettre "Transistor sous l'oreiller" alors que CBS mit "Un homme sur deux", avec la promesse de sortir un second 45 tours, au souhait de Mahjun, si celui-ci ne marchait pas. De retour de tournée, Mahjun demanda à ce que l'on sorte son 45 tours, ce qui lui fut refusé.

D) DE PATHE A VOGUE :
.......................................... Au bout d'un an, Jean-Louis rencontra un agent de chez PATHE venu à l'un de ses concerts qui l'enthousiasma à tel point qu'il le signa rapidement. L'entente était parfaite, disque, promo tout était prévu. Un premier 45 tours avec " Jamais pour elle " et " Elle m'a dit je t'aime ", sort en 1983 . Mais au bout de six mois, un nouveau PDG arriva pour remettre de l'ordre dans la maison. Les beaux projets furent balayés et le nouvel album eut bien du mal à voir le jour. " Ce n'est que moi " sortit malgré tout en 1984 avec une nouvelle formation originale composée de 3 violons :Jean Macheret au violon électrique, Laurent Tardif alto électrique et Jean-Louis mahjun violon 5 cordes électrique. Comme les choses ne se passaient pas très bien chez Pathé, Mahjun les quitte le 1er Avril 85 . En 1986 , sort chez Vogue (sa première maison d'édition), un 45 tours avec " A minuit mon amour " et " Madame ". Au départ "Né cette année" devait remplacer "Madame". La même année, toujours chez Vogue, sortira le dernier vinyl, un album intitulé : " 7 ans de Mahjun ", compilation des 4 derniers albums. (note manuscripte au dos du vinyl) Ces années furent aussi l'occasion de nombreux concerts : La Rochelle, Bourges 84, Nyon, Spa et des tournées en Europe.

E) GIROUX-MAHJUN ET AUSTIN (TEXAS) :
.......................................................................... En 90 , c'est la rencontre avec Alain GIROUX, guitariste de blues. Le duo enregistre en 1991 leur premier CD " Rencontre du deuxième type ". Leur musique se réclame à la fois du blues, du jazz, du foklore et du country. Ils font plus de 300 concerts ensemble. 1993 , Jean-Louis Mahjun est de retour avec un fantastique CD " Just A Matter of Time , enregistré à Austin (Texas) avec de merveilleux musiciens. Cet album a les honneurs d'une critique de Jean-Louis Poirier de Jazz Hot. Les 4 premiers morceaux sont des instrumentaux dont l'un d'entre eux a servi d'indicatif à une émission matinale sur Europe 1. Mahjun tourne alors avec son Quartet Bar Rock dans les petits clubs, cafés et dans les festivals. En 96 , le duo Giroux-Mahjun se reforme pour un nouveau CD " Double Jeu ". C'est dans la droite lignée et continuité de leur première collaboration. On y retrouve des blues traditionnels, des compositions de Mahjun, de Giroux-Mahjun et même une chanson russe arrangée et chantée par Giroux. Lorsqu'on les retrouve sur scène, ils interprètent un mélange de leur deux CDs où la majorité du chant est assuré par Alain Giroux, les duos alternent avec des morceaux joués en solo par l'un ou l'autre où l'on retrouvent des accents irlandais, tsiganes, blues, rock'n'roll, boogie woogie. L'un des désirs de Jean-Louis Mahjun aurait été d'enregistrer un album Live. Ce souhait toujours exprimé et jamais réalisé verra peut-être sa concrétisation un jour ou l'autre.

F) ORIGINE DU NOM MAAJUN :
........................................................ En Tunisien "Maajun" serait une confiserie, un gâteau, de la confiture. Dans le sud du Maroc, il s'agirait d'un gâteau dans lequel on mettrait du kiff et qui se mangerait à la fin de certaines fêtes. Bien sûr, l'idée de s'éclater avec du Maajun plut tout de suite.

II COLLECTORS:

........... Albums vinyls 33 tours
........... SP vinyls 45 tours
........... Cassettes audio
........... Albums CD
........... Quelques appréciations personnelles

 

A) ALBUMS VINYLS 33 TOURS:

Les 10 ans de Saravah (Saravah SHC 50001)

Ce coffret contient 4 vinyls 33 tours sur lesquels ont joué tous les artistes de Saravah dont: N.Croisille , B.Fontaine & J.Higelin , Trio Camaras , Areski , J.R.Caussimon , P.Barrouh, D.McNeil, Art Ensemble de Chicago , S.Lacy , L.Martin et J.L Mahjun qui interprète "Fin janvier" (J.L Lefebvre) 2'35 , "Le jus de la figue"(J.L Lefebvre) 2'52 et accompagne J.R.Caussimon dans "Monsieur William"(Caussimon/Ferré) 3'30


B)
SP VINYLS 45 TOURS:

Certains titres sont parus en maxi 45 tours: "Par les temps qui courent" ,"Baby sitter"---> 

Baby-sitter (CBS 8613) 1980

Face A: Baby-sitter(A.Allegue / J.L Mahjun) 2'24

Face B: Emmène-moi dans ta rolls(J.L Mahjun) 3'06

extrait du L.P (CBS 84331)

Sondage Express (CBS A1149) 1981

Face A: Sondage express(A.Allegue / J.L Mahjun) 2'58

Face B: Petit déjeuner(A.Allegue / J.L Mahjun) 2'31

Ces deux titres sont inédits.

Un homme sur deux (CBS A2102) 1982

Face A: Un homme sur deux(J.L Mahjun) 2'40

Face B: Soldat de l'avenir(B.Chatenay) 3'17

extrait du L.P (CBS 85655)

Jamais pour elle (EMI 2C008-72-721) 1983

Face A: Jamais pour elle(G.Attali / J.L Mahjun) 4'29

Face B: Elle m'a dit je t'aime(A.Allegue / J.L Mahjun) 3'48

ces deux titres se retrouvent dans le L.P (Columbia 1728531)

Ce n'est que moi (Columbia 1728547) 1984

Face A: Ce n'est que moi(A.Allegue / J.L Mahjun) 3'20

Face B: Est-ce que j't'ai dit(J.L Mahjun) 3'10

extrait du L.P (Columbia 1728531)

Début mars (JLM 8501) 1985

Face A: Début mars(J.L Mahjun) 2'25

Face B: Début mars(J.L Mahjun) 2'25

Disque promotion , extrait du L.P (Columbia 1728531)

A minuit mon amour (Vogue 102157) 1986

Face A: A minuit mon amour(Mahjun) 4'

Face B: Madame(Elsey / Mahjun) 3'44

Contient un inédit et un titre extrait du L.P (Vogue 540140)

 

C) CASSETTES AUDIO:


A notre connaissance les 4 premiers 33 tours vinyls n'existent pas en cassette audio

Par les temps qui courent: (CBS 40-83578) 1979
Baby-sitter: (CBS 40-84331) 1980
Un homme sur deux c'est une femme: (CBS 40-85655) 1982
Ce n'est que moi: (Columbia ...................) 1984
7 ans de Mahjun: (Vogue 740140) 1986
Just a matter of time: (New Rose 424451) 1993

 

D ) ALBUMS CD:

Mahjun (Mantra 037) 1991

Le jus de la figue(J-L Lefebvre) 2'52 / Les enfants sauvages
(G Escot Bocanegra / J-L Lefebvre) 7'35 / Family valse(J-L Lefebvre) 1'33 /
Shavi Ravi(J-L Lefebvre) 1'34 / La déniche (G Angeliaume / Niquet) 1'47 /
Chez Planos(J.P Arnoux / P.Beaupoil) 11'52 / La fanfare à Rigaud(P.Rigaud) 3'32 / Fils à Colin-Maillard(B.Pochan / J-L Lefebvre) 4'25 / Denise(J.P.Arnoux) 6'50 / Bourrée(P.Weiss / J-L Lefebvre) 8' / La ville pue(J.P.Arnoux / J-L Lefebvre) 13'40 / Fin janvier(J-L Lefebvre) 2'40
Musiciens: P.Rigaud:Sax-trompette / J.P Arnoux:Percussions,batterie,Kigophone / P.Beaupoil: Basse,percussions,piano / J-L Lefebvre:Violon,flûtes,guitare,chant / D.Barouh:chant,claquettes / Mouna:Chant / Haira:Orgue de barbarie / "Baleine"Happel:Guitare vocal / J.Cuomo:Sax,clarinette,piano,vocal / Nana Vasconcellos:Tablas,percussions
Réédition du L.P (Saravah SH10040) 1973 et du L.P (Saravah SH10047) 1974

E) QUELQUES APPRECIATIONS PERSONNELLES SUR LA PRODUCTION DISCOGRAPHIQUE :
................................... Nous retiendrons surtout : Le premier album CBS " Par les temps qui courent ", avec 2 excellents instrumentaux : "Pikine Ze Fideule" et "La bru d'Edwige", mais aussi des chansons comme "La cirrhose ou l'overdose", "Agathe the Blues" Les deux autres albums CBS ont aussi quelques bonnes chansons. L'album " Ce n'est que moi " est très bon, très complet, rien à jeter. " 7 ans de Mahjun" est aussi une très bonne compilation qui permet de bien appréhender l'artiste. Les deux "Giroux-Mahjun" sont excellents et à recommander aux amateurs de blues et de musique simple et efficace. La meilleure production me semble être " Just A Matter of Time " avec 4 formidables instrumentaux en début de CD.

III CLIPS, VIDEO, FILM :
.......................................................... Un clip de "Baby Sitter" a été réalisé par Jean-Louis Mahjun et un ami en cinéma 16, destiné à faire de la promo auprès des maisons de disques. Un second clip a été réalisé sur "Baby Sitter" par un étudiant pour son examen, composé pour moitié par des dessins d'animation. Cet étudiant, après contact avec Mahjun, réalisa officiellement un nouveau clip pour "Ce n'est que moi". Mahjun et son orchestre apparaissent dans un film inconnu du Lillois Cassenti, auteur de "L'affiche rouge". Ce film s'intitulait au départ "Le matin rouge" pour sortir définitivement sous le titre :"Salut voleur". C'est l'histoire d'un employé de banque interprété par Jacques Higelin qui devient, le samedi-soir, chanteur de rock avec son groupe (Mahjun et son orchestre). Mahjun aurait fait aussi la musique d'un dessin animé "L'oie bleue" (d'après une émission de télévision MEGAHERTZ du 03/04/82 ).

IV J.L MAHJUN MULTI- INSTRUMENTISTE :

........................................................................................................................... A ses débuts, Mahjun était guitariste puis bassiste. Ce n'est qu'avec le second album, en 1972 , qu'il commence le violon. Didier Lockwood avait rapporté un violon électrique à cinq cordes extra-plat, des Etats-Unis qu'il proposa à Mahjun qui le refusa car il désirait un alto au son plus grave, et qu'il √©tait fauch√©. Il trouva chez un luthier un quinton, ancien violon à cinq cordes. Il ne sonnait pas merveilleusement bien mais comme il le transforma en violon électrique cela avait peu d'importance. Il lui ajouta un manche un peu plus large.


A)
Le violon metallique:
...................................................

Son rêve fut d'avoir un violon métallique. Pour cela il acheta une feuille d'1m x 2m d'AG3, alliage d'aluminium avec 3 pour 1000 de magnésium. Avec ses plans, il finit par trouver un professeur de chaudronnerie d'un lycée technique qui lui martela le violon.L'assemblage des différentes parties nécessita un mois de travail, de soudures très délicates à l'argon. Les ouies du violon furent découpées par un laboratoire de prothèses dentaires qui, seul, possédait des fraises assez fines et puissantes pour réaliser un tel travail. Il fut ensuite chromé, mais le chrome s'oxydant avec la sueur, il fut plaqué d'or qui est inaltérable. Un luthier qui fabriquait des guitares en métal, lui confectionna, selon la même technique, un manche qui traverse toute la caisse de l'instrument car il n'était pas question de colle sur du métal. Pour la partie électronique:le préampli, Mahjun s'en chargea lui-même.

B) La mandoline électrique :
............................................................ Entrant dans un magasin de musique pour acheter des cordes et attendant son tour depuis un bon moment,Mahjun pris une mandoline, l'essaya, l'acheta et l'adopta sur scène après l'avoir électrifiée.

V SOUVENIRS DE CONCERTS AVEC JEAN-LOUIS MAHJUN :
A ce jour, je l'ai vu 5 fois en concert. La première fois c'était au centre culturel de Villeparisis, un samedi 26 janvier 1985 . Ce fut une grande révélation, car je ne connaissais l'orchestre qu'au travers de deux albums chez CBS. En 85 , c'était l'époque de "Ce n'est que moi" (acheté à cette occasion) et de la formation 3 violons, guitare, basse, batterie et clavier. C'était très au point, bien en place mais surtout Mahjun prenait de toute évidence un formidable bonheur et plaisir de jouer et d'être sur scène. La seconde fois, c'était dans la salle des Variétés à Vaires/s/Marne. Ce soir là, ce fut assez tristounet. Peu de spectateurs, des problèmes de sono, deux violonistes en moins dans l'orchestre et malgré tout un Mahjun qui donne le maximum de lui-même, qui met la salle de son côté en la faisant participer et qui le rappelle 2 fois. La troisième fois, c'était un samadi 6 avril 1993 , dans la salle de Nanteuil/sur/Marne et la découverte du duo Giroux-Mahjun sur scène. Là encore ce fut une bonne surprise car je ne m'attendais pas à une telle performence de la part d'un duo. Par la suite, je revis deux fois ce duo à l'Utopia, Café-concert à Paris où ils se produisent régulièrement une fois par mois.

JEAN-LOUIS MAHJUN, "LE COEUR GROS COMME UN VIOLON":

Dossier Melting Pôtes, n° 3,
avril 86 : 75 pages d'interview avec illustrations photocopiées. (difficile à se procurer maintenant) Rencontre : MAHJUN, "Le coeur... Plus que la tête", 5 pages de propos recueillis par Jacques VASSAL, avec photos et discographie (Paroles et Musique n° 55, décembre 1985 ).

contact-news  photos  video-mp3  bio.FR   bio.EN   bio.ES  discography  history   presse   friends   dates   home